Chicken Biryani

Fahmida & Azra

India

 
Dans son pays d’origine, le biryani est un plat lié aux notions de festivités, célébrations et regroupement. Azra Khan se souvient d’avoir célébré enfant l’Aïd al-Adha, soit la « la grande fête » ou le « jour du sacrifice », soit un jour de célébration dans la tradition prophétique musulmane, avec des personnes de confession musulmane de tous horizons rassemblés au Stade Olympique à Montréal. Pour l’occasion, ses parents cuisinaient des quantités énormes de ce plat afin d’en partager avec la famille et les amis. Encore aujourd’hui, le biryani est un plat familial traditionnel cuisiné lors de cette célébration qui a lieu deux fois par année.  Les parents de Azra sont originaires de l’Inde et sont arrivés au Québec en 1960. Ils ont tenu un restaurant pendant des années et ont même été en charge du Restaurant des toutes les nations à l’Expo67, cuisinant des repas indiens et pakistanais aux côtés de repas nord-américains tels que des steaks. Sa maman Fahmida se souvient d’avoir rencontré plusieurs défis lors de son arrivée au Canada. Elle a ressenti une discrimination non seulement en raison de son passé culturel et religieux, mais aussi parce qu’elle est une femme. C’est pourquoi elle a décidé de s’impliquer au sein du Conseil canadien des femmes musulmanes afin que les femmes de toutes les branches de l’islam puissent se soutenir mutuellement et se confronter aux élus en faisant front commun pour leurs droits, incluant l’équité et l’autonomie de toutes les femmes au Canada.  Aiden aime cuisiner et est particulièrement doué pour préparer le petit-déjeuner et la boulangerie. Il apprécie l’opportunité d’apprendre et de cuisiner de la nourriture traditionnelle avec sa mère et sa grand-mère. Il se sent connecté avec elles par les odeurs et les goûts. « Quand je sens le repas que ma mère en train de préparer le repas, je sais que c’est une recette de famille quand ça sent bon! »  Azra croit qu’il existe un lien étroit entre la nourriture et l’identité et elle espère transmettre une partie de son savoir traditionnel à ses fils. « J’ai l’impression que la nourriture fait partie de notre identité. Quand nous partageons avec d’autres personnes un repas dans le respect de nos différences, nous partageons aussi nos expériences et nos goûts. »  La recette présentée est un plat biryani simplifiée, de sorte que les fils d’Azra Aiden et Taryn peuvent faire avancer le repas et le partager avec leurs familles.  _____  Biryani is a meal symbolic of celebration, feasting and togetherness. Azra Khan remembers celebrating Eid as a child, when Muslims from all walks of life came together to pray in Montreal’s Olympic Stadium. Her parents would cook up massive portions of the dish, sharing it with friends and family. To this day, biryani remains a family meal on  Eid , a Muslim religious festival and feast observed twice a year. Azra’s parents are from Hyderabad, India and they came to Canada in the 1960’s. They ran a restaurant for many years and managed the Restaurant of All Nations at Expo 67 providing Indian and Pakistani food alongside steak and potatoes. Her mom Fahmida remembers coming to Canada and facing many challenges. She felt discrimination not only due to her cultural and religious background, but also due to being a woman. She decided to get involved with the  Canadian Council of Muslim Women   so that women from all branches of Islam could support each other and confront elected officials on a common front, fighting for their rights and for equity and empowerment of all women in Canada.  Aiden loves cooking and is particularly skilled at making breakfast and baked goods. He appreciates the opportunity to learn and cook traditional food with his mom and grandmother. He feels connected to them and the smells and tastes of Indian cooking.  “When I smell my mom cooking dinner I know it’s mom’s food because it smells so good.”  Azra believes there is a strong connection between food and identity, and she hopes to impart some of this traditional knowledge to her sons. “I do feel like food is part of our identity and how we share with other people how it is that we are different and how it is to share our experiences and our tastes.” This recipe is a simplified biryani recipe, so that Azra’s sons Aiden and Taryn can take the meal forward and share it with their families in the future.

Dans son pays d’origine, le biryani est un plat lié aux notions de festivités, célébrations et regroupement. Azra Khan se souvient d’avoir célébré enfant l’Aïd al-Adha, soit la « la grande fête » ou le « jour du sacrifice », soit un jour de célébration dans la tradition prophétique musulmane, avec des personnes de confession musulmane de tous horizons rassemblés au Stade Olympique à Montréal. Pour l’occasion, ses parents cuisinaient des quantités énormes de ce plat afin d’en partager avec la famille et les amis. Encore aujourd’hui, le biryani est un plat familial traditionnel cuisiné lors de cette célébration qui a lieu deux fois par année.

Les parents de Azra sont originaires de l’Inde et sont arrivés au Québec en 1960. Ils ont tenu un restaurant pendant des années et ont même été en charge du Restaurant des toutes les nations à l’Expo67, cuisinant des repas indiens et pakistanais aux côtés de repas nord-américains tels que des steaks. Sa maman Fahmida se souvient d’avoir rencontré plusieurs défis lors de son arrivée au Canada. Elle a ressenti une discrimination non seulement en raison de son passé culturel et religieux, mais aussi parce qu’elle est une femme. C’est pourquoi elle a décidé de s’impliquer au sein du Conseil canadien des femmes musulmanes afin que les femmes de toutes les branches de l’islam puissent se soutenir mutuellement et se confronter aux élus en faisant front commun pour leurs droits, incluant l’équité et l’autonomie de toutes les femmes au Canada.

Aiden aime cuisiner et est particulièrement doué pour préparer le petit-déjeuner et la boulangerie. Il apprécie l’opportunité d’apprendre et de cuisiner de la nourriture traditionnelle avec sa mère et sa grand-mère. Il se sent connecté avec elles par les odeurs et les goûts. « Quand je sens le repas que ma mère en train de préparer le repas, je sais que c’est une recette de famille quand ça sent bon! »

Azra croit qu’il existe un lien étroit entre la nourriture et l’identité et elle espère transmettre une partie de son savoir traditionnel à ses fils. « J’ai l’impression que la nourriture fait partie de notre identité. Quand nous partageons avec d’autres personnes un repas dans le respect de nos différences, nous partageons aussi nos expériences et nos goûts. »

La recette présentée est un plat biryani simplifiée, de sorte que les fils d’Azra Aiden et Taryn peuvent faire avancer le repas et le partager avec leurs familles.

_____

Biryani is a meal symbolic of celebration, feasting and togetherness. Azra Khan remembers celebrating Eid as a child, when Muslims from all walks of life came together to pray in Montreal’s Olympic Stadium. Her parents would cook up massive portions of the dish, sharing it with friends and family. To this day, biryani remains a family meal on Eid, a Muslim religious festival and feast observed twice a year. Azra’s parents are from Hyderabad, India and they came to Canada in the 1960’s. They ran a restaurant for many years and managed the Restaurant of All Nations at Expo 67 providing Indian and Pakistani food alongside steak and potatoes. Her mom Fahmida remembers coming to Canada and facing many challenges. She felt discrimination not only due to her cultural and religious background, but also due to being a woman. She decided to get involved with the Canadian Council of Muslim Women  so that women from all branches of Islam could support each other and confront elected officials on a common front, fighting for their rights and for equity and empowerment of all women in Canada.

Aiden loves cooking and is particularly skilled at making breakfast and baked goods. He appreciates the opportunity to learn and cook traditional food with his mom and grandmother. He feels connected to them and the smells and tastes of Indian cooking.  “When I smell my mom cooking dinner I know it’s mom’s food because it smells so good.”

Azra believes there is a strong connection between food and identity, and she hopes to impart some of this traditional knowledge to her sons. “I do feel like food is part of our identity and how we share with other people how it is that we are different and how it is to share our experiences and our tastes.” This recipe is a simplified biryani recipe, so that Azra’s sons Aiden and Taryn can take the meal forward and share it with their families in the future.

 

Biryani

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 30 minutes

Ingrédients

500 grammes de cuisses de poulet désossées
1,5 tasses de riz basmati, lave et égoutté
2 cuillères à table de pâte d’ail et gingembre
1 poivron vert
1 oignon
2 culières à thé de garam masala
1/2 cuillère à thé de poudre de chili ou poivre de Cayenne
1/4 cuillère à thé de hardi ou safran
1 cuillère à thé de sel
1 pincée de safran dissout dans 2 cuillères à table de lait
1/4 tasse de yaourt nature
Présentation : coriandre fraîche, 5 ou 5 noix d’acajou écrasées et/ou une poignée de raisins, au choix.

Préparation

Laisser mariner le poulet et les épices une heure ou pendant la nuit dans le réfrigérateur.
Dans une casserole, faites revenir les oignons tranchés dans du beurre ou de l’huile. Ajouter le poulet mariné. Laisser cuire jusqu’à mi-cuisson puis retirer du feu.
Faites cuire le riz jusqu’à mi-cuisson, puis retirer du feu également.

Tapisser une grosse mijoteuse ou une casserole en métal pouvant aller au four avec un peu d’huile, ajouter la moitié du riz, puis le poulet et tout son liquide, puis recouvrir avec la deuxième moitié du riz. Ajouter le lait safrané et les oignons frits.
Cuire au four pendant environ 40 minutes. Vérifiez à l’occasion que le riz ne soit pas surcuit.
Au moment de servir, ajouter les piments vers et les éléments de présentation.

Ce plat est normalement servi accompagné de raïta, une sauce à base de yaourt et de légumes qui permet d’adoucir le goût des mets épicés.

Raïta (sauce d’accompagnement)

¼ tasse de concombre
¼ tasse de tomates
¼ oignon
1 tasse de yaourt
Une pincée de cumin
Sel et poivre au goût

Passer tous les légumes au mélangeur afin de réduire en purée. Ajouter le yaourt et le cumin. Bien mélanger et servir immédiatement.

______

Preparation time: 20 minutes

Cooking time: 30 minutes

Biryani

500 grams of chicken thighs with no bone

1.5 cups of basmati rice, wash and drained

2 tbsp of garlic and ginger paste

1 green chili cut thin

2 tsp garam masala

1/2 tsp chilli/ cayenne powder

1/4 tsp haldi (turmeric) powder

1 tsp salt

1 onion

1/4 cup yogurt plain

1 small pinch of saffron, dissolved in 2 tbsp of milk

Knob of butter on the rice

Fresh Cilantro for garnish

Optional garnish:  5 or 6 chopped cashew nuts and a small palm full of raisins

 

Raita

 

¼ cup Cucumber

¼ cup Tomato

¼ Onion

1 cup Yogurt

Small pinch of cumin

Salt and pepper to taste

 

Marinate the chicken in the spices and yogurt for an hour or or overnight in the fridge.

Heat butter or oil to fry onions, add the chicken.

Cook until half done.

Cook rice until half done, in a separate pot.

Line a thick crock pot or metal pot (oven safe) with a little oil, add half the rice, then the chicken and all its liquid, then layer the second half of the rice, top it with saffron milk mixture and some fried onions.

Cook in the oven for about 40 minutes. Check the rice isn't dry, top with green chilies and a few fresh coriander leaves.



 

 

 

Photo credit: Salima Punjani

 

Photo Credit: Taryn and Aiden