Flan aux Asperges & Lapin aux Pruneaux

Véronique & Maxellende Pycke

France

 
Véronique Pycke vient de la région de Saint-Omer dans le nord de la France, et s’est installé au Québec avec son mari et ses deux enfants, Maxellende et Alexandre, en 2007. Bien qu’elle ait vécu dans de nombreuses régions du monde, Véronique a trouvé plus difficile de s’intégrer lors de son arrivée à Montréal.  À ce moment, ses enfants étaient adolescents et ne voulaient plus être reconduits à l’école par leurs parents. Cette situation limitait les contacts possibles avec d’autres parents.  Pour y remédier, Véronique s’est tournée vers le bénévolat en s’impliquant dans  Montréal Accueil , une organisation qui aide les personnes du monde entier parlant français à se rencontrer et à participer à des activités de toutes sortes telles que des excursions de ski et de randonnée pédestre. Elle y participe encore aujourd’hui en dirigeant une chorale et en s’impliquant dans d’autres activités.  Il est important pour Véronique de s’impliquer et de redonner à la une communauté.  En ce qui concerne la culture alimentaire d’ici, Véronique est étonnée de la facilité de trouver des ingrédients de qualité et des éléments qui lui rappellent la maison. Elle pense qu’il est essentiel de se souvenir de ses racines et de les partager avec sa famille, ce qui inclut le partage des repas :   «Lorsque nous sommes déracinés, préparer des aliments de notre pays d’origine nous permet de nous rappeler d’où nous venons et de le transmettre par la suite à nos enfants».   La recette qu’elle partage provient de sa belle-sœur, qui habite dans le Nord de la France, soit un flan aux asperges avec sauce hollandaise. Le plat est généralement servi en entrée à un long repas copieux.  ______  Véronique Pycke comes from Saint Omer's region in the North of France. She moved here with her husband and two children Maxellende and Alexandre in 2007. Though she has lived in many parts of the world, when she arrived in Montreal, the kids were teenagers and didn’t want to be walked to school anymore. This made made it difficult to meet fellow parents through school activities. To integrate into the city, Véronique got involved with  Montreal Acceuil , an organization that helps people who speak French from around the world to meet each other and participate in community activities such as skiing and walking groups. She is still involved with Montreal Acceuil to this day leading a singing group and volunteering with other activities. She thinks it is important to give back to an organization and community that helped her find her footing in Montreal.  When it comes to the food culture in Montreal, Véronique is amazed at the ease in finding quality ingredients and things that remind her of home. She thinks it is essential, especially when moving so much, to remember her roots and share them with her family through food. “   When we are uprooted, to prepare food from our origins permits us to remember where we come from and transmit it to our kids,” she says.     The recipe she is sharing comes from her sister-in-law from the North of France. The starter is a white asparagus flan with hollandaise sauce, followed by rabbit cooked with bacon and prunes as the main plate. A simple treat found at the  Libreria Espanola , El Alemendro finishes a French meal with a reflection of Véronique’s time living in Spain, and the many things she has discovered and integrated into her cooking.

Véronique Pycke vient de la région de Saint-Omer dans le nord de la France, et s’est installé au Québec avec son mari et ses deux enfants, Maxellende et Alexandre, en 2007. Bien qu’elle ait vécu dans de nombreuses régions du monde, Véronique a trouvé plus difficile de s’intégrer lors de son arrivée à Montréal.  À ce moment, ses enfants étaient adolescents et ne voulaient plus être reconduits à l’école par leurs parents. Cette situation limitait les contacts possibles avec d’autres parents.  Pour y remédier, Véronique s’est tournée vers le bénévolat en s’impliquant dans Montréal Accueil, une organisation qui aide les personnes du monde entier parlant français à se rencontrer et à participer à des activités de toutes sortes telles que des excursions de ski et de randonnée pédestre. Elle y participe encore aujourd’hui en dirigeant une chorale et en s’impliquant dans d’autres activités.  Il est important pour Véronique de s’impliquer et de redonner à la une communauté.

En ce qui concerne la culture alimentaire d’ici, Véronique est étonnée de la facilité de trouver des ingrédients de qualité et des éléments qui lui rappellent la maison. Elle pense qu’il est essentiel de se souvenir de ses racines et de les partager avec sa famille, ce qui inclut le partage des repas :

«Lorsque nous sommes déracinés, préparer des aliments de notre pays d’origine nous permet de nous rappeler d’où nous venons et de le transmettre par la suite à nos enfants».

La recette qu’elle partage provient de sa belle-sœur, qui habite dans le Nord de la France, soit un flan aux asperges avec sauce hollandaise. Le plat est généralement servi en entrée à un long repas copieux.

______

Véronique Pycke comes from Saint Omer's region in the North of France. She moved here with her husband and two children Maxellende and Alexandre in 2007. Though she has lived in many parts of the world, when she arrived in Montreal, the kids were teenagers and didn’t want to be walked to school anymore. This made made it difficult to meet fellow parents through school activities. To integrate into the city, Véronique got involved with Montreal Acceuil, an organization that helps people who speak French from around the world to meet each other and participate in community activities such as skiing and walking groups. She is still involved with Montreal Acceuil to this day leading a singing group and volunteering with other activities. She thinks it is important to give back to an organization and community that helped her find her footing in Montreal.

When it comes to the food culture in Montreal, Véronique is amazed at the ease in finding quality ingredients and things that remind her of home. She thinks it is essential, especially when moving so much, to remember her roots and share them with her family through food. “

When we are uprooted, to prepare food from our origins permits us to remember where we come from and transmit it to our kids,” she says.


The recipe she is sharing comes from her sister-in-law from the North of France. The starter is a white asparagus flan with hollandaise sauce, followed by rabbit cooked with bacon and prunes as the main plate. A simple treat found at the Libreria Espanola, El Alemendro finishes a French meal with a reflection of Véronique’s time living in Spain, and the many things she has discovered and integrated into her cooking.

 


Flan aux asperges
2 portions
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 45 minutes

 

Ingrédients
250 grammes d’asperges
2 œufs
150 grammes de crème fraîche
Sel et poivre, au goût
250 grammes de sauce hollandaise ou béchamel

Préparation
Égoutter les asperges, les couper en morceaux et les réduire en purée à l’aide d’un moulin à légumes ou un mixeur.
Passer la purée à travers un tamis.
Une fois tamisée, ajouter à la purée les œufs battus en omelette puis la crème fraîche. Saler et poivrer au goût.
Verser dans des ramequins préalablement beurrés.
Cuire au four à feu doux (275 à 300 °F) pendant environ 45 minutes.
Vers la fin du temps de cuisson, préparer la sauce.
Une fois cuits, glisser un couteau le long des parois des ramequins pour démouler les flans. Les retourner et déposer dans une assiette puis les napper de sauce. Servir immédiatement.

Photo credit: Salima Punjani

Lapin aux Pruneaux

2 portions
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 65 minutes

Ingrédients

1 lapin
3 carottes pelées et coupées en morceaux
5 échalotes coupées
1 gousse d’ail pelée et coupée
10 pruneaux dénoyautés

1/4 de verre de vin

Thym, romarin et feuille de laurier

Préparation

Dans une cocotte assez large, faire fondre une belle noix de beurre et y déposer nos morceaux de lapin (sauf le foie et les rognons qu’on rajoutera plus tard). Les faire dorer à feu moyen en les retournant régulièrement.

Une fois dorés, y rajouter carottes, échalotes, ail, thym, romarin, laurier, sel, poivre, ½ verre de vin, 1/4 verre d’eau et remuer. Mettre le couvercle et cuire à feu moyen en vérifiant régulièrement que ça ne brûle pas. Rajouter régulièrement un peu d’eau de manière à ce qu’il y ait toujours un fond de liquide (1 à 2 cm au fond de la cocotte pour éviter que ça ne brûle). Remuer régulièrement, avec précaution pour que les morceaux restent entiers.

Laisser cuire le tout environ 45 minutes, puis rajouter les pruneaux, le foie et les rognons et laisser cuire encore environs 20 minutes. Mouiller régulièrement avec de l’eau.

Servir soit avec des frites, ou des pommes de terre rissolées.

Bon appétit!

Photo Credit: Maxellende Pycke